Qu'est-ce qu'une offre d'achat ?

Une offre d'achat est un document qui formalise le souhait de l'acheteur d'acquérir un bien immobilier à un prix donné et à des conditions qu'il fixe. C'est le premier passage obligé lorsque vous avez identifié le bien idéal et que vous décidez d'en faire l'acquisition.


Que vous achetiez une maison ou un appartement, notre modèle a été étudié pour être le plus flexible possible tout en vous permettant d'aller vite. Une bonne affaire peut partir très vite et être le premier à faire une offre vous procure un avantage.

Complet

Notre modèle d'offre vous fournit de nombreux exemples afin que vous puissiez l'adapter aux spécificités de votre achat.

Editable

L'offre d'achat est fournie sous format Microsoft WORD 100% modifiable. Vous en faites ce que vous voulez.

Gratuit

Le document est fourni gratuitement. Nous ne pensons pas que ce type de document devrait être payant.

A quoi m'engage une offre d'achat?

Une offre d'achat est un acte juridique qui vous protège en tant que vendeur. Contrairement à ce qui se dit souvent, ce document est très important pour la suite des étapes de l'achat d'un bien immobilier. Il va prédéfinir des éléments clés du compromis puis de la signature de l'acte chez le notaire. Il ne faut pas le prendre à la légère.


Une offre d'achat vous engage à plusieurs niveaux.

Tout d'abord il faut savoir que si l'offre que vous faites est acceptée par le vendeur, alors en tant qu'acheteur vous êtes engagé dans le processus de vente. Vous devrez donc aller en théorie jusqu'à la promesse de vente (le compromis qui est la prochaine étape) qu'il faudra signer avec le propriétaire ou l'agence immobilière qui le représente. Il est alors dit qu'il y a accord sur "le prix et la chose".

On entend souvent dire que l'offre n'est pas importante. La raison est qu'en théorie vous pouvez vous désengager d'une vente après signature du compromis dans un délai de rétractation de 10 jours. Il arrive donc souvent que le vendeur accepte votre rétractation même avant la signature du compromis car il sait que de toute façon vous pourrez le faire ensuite. Inutile donc de perdre du temps à aller jusque-là ou encore d'engager des procédures coûteuses en justice.

Le point essentiel qu'il faut comprendre dans l'offre d'achat c'est que ce qui est écrit sera utilisé ensuite pour les prochaines étapes. Il sera la plupart du temps plus simple de faire passer vos demandes au moment de l'offre d'achat que dans les phases futures (signature du compromis, signature de l'acte de vente chez le notaire, etc.). Cela est principalement dû au rapport de force qui joue plus souvent en votre faveur au moment ou vous faites une offre.

Prenons quelques exemples qui vont vous permettre de mieux comprendre.

Vous souhaitez choisir votre notaire

Il faudra indiquer les coordonnées de votre notaire dans l'offre d'achat. Ainsi il sera plus simple par exemple à l'agent immobilier de savoir quel notaire il doit solliciter pour la vente. Vous en avez le droit et c'est d'ailleurs conseillé. Autant le mettre clairement dès le départ dans l'offre d'achat.

Vous ne souhaitez pas avancer les frais du dépôt de garantie

Le dépôt de garantie convenu lors de la signature d'un compromis de vente est une somme d'argent avancée lors de la signature. Elle remplit plusieurs objectifs dont le principal est de montrer le sérieux des intentions de l'acheteur et de montrer son engagement. Il permet également au vendeur de vérifier que l'acheteur est solvable.

Mais rien dans la loi ne vous interdit de ne pas faire de dépôt de garantie et de ne verser aucune somme. Cela n'est généralement pas conseillé mais une bonne pratique est d'essayer de les réduire autant que possible. D'ordinaire le montant est de 5 à 10% du prix de vente. Rien ne vous empêche de ne verser que 2 ou 3%.

Pour réduire ce montant la solution la plus efficace est de l'indiquer clairement dans l'offre d'achat. Ainsi elle sera reprise à l'identique dans le compromis de vente. Dans le cas contraire il sera très difficile de négocier cette clause au moment de la signature du compromis car le rapport de force ne sera plus en votre faveur.

Vous souhaitez vérifier la surface d'une maison avec un expert

La loi Carrez oblige un vendeur à faire intervenir un expert pour la mesure de la surface du bien qu'il met à la vente. Mais malheureusement celle-ci ne s'applique pas aux maisons mais uniquement aux appartements. La conséquence c'est que vous n'êtes jamais sûr de la surface de la maison que vous convoitez. Dans certaines villes une différence même de quelques mètres carrés peut représenter un préjudice important.

Là encore l'offre d'achat vous permet d'indiquer l'obligation de faire ce diagnostic comme une condition suspensive à la vente.

Vous devez faire des travaux obligatoires qui nécessitent un accord des services de l'urbanisme

Si vous devez engager des travaux importants qui nécessitent une validation externe (service de l'urbanisme, expert spécialisé, etc.) alors il est essentiel de l'indiquer dans l'offre d'achat comme une condition suspensive. En d'autres termes, le fait ne pas pouvoir réaliser des travaux du fait d'un facteur externe qui ne dépend pas de vous, vous permettra de vous rétracter de la vente sans frais.

Vous souhaitez négocier des travaux qui seront effectués par le vendeur

Il arrive qu'à l'issue des négociations avec le vendeur, celui-ci accepte d'effectuer des travaux dans le bien immobilier qu'il vend. Dans ce cas il faudra indiquer cela comme condition suspensive dans l'offre d'achat.

Vous souhaitez réserver le bien coûte que coûte

Dans une offre d'achat, le prix proposé peut être inférieur ou au même prix que le montant indiqué dans l'annonce du bien à vendre. Lorsque vous faites une offre au prix, le vendeur ne peut pas refuser la vente. Cela vous permet donc de "réserver" le bien et d'être sûr d'obtenir une acceptation du vendeur.

Dans le cas d'une offre inférieure au prix de vente, une autre façon de se positionner fortement sur l'achat d'un bien et de convaincre le vendeur en ajoutant ou en retirant de l'offre d'achat des conditions qui pourraient l'effrayer et donc lui faire refuser la proposition.

L'exemple type est le fait de mettre noir sur blanc dans l'offre que le bien sera acheté sans emprunt. Ce cas de figure est idéal pour le vendeur car il va s'affranchir du risque de non obtention du crédit qui est dans la plupart des cas une condition suspensive à la finalisation de la vente. Dans le cas d'un refus de prêt un vendeur doit tout reprendre au départ et se résigne ainsi à perdre plusieurs mois. Autant dire qu'une telle proposition est très appréciée par les vendeurs et aura toutes les chances de mener à une acceptation de la part du vendeur.

Ne ratez pas une vente, indiquez-nous votre email et nous vous enverrons un modèle d'offre d'achat prêt à l'emploi.


Ce service vous est proposé par les créateurs de moncredit.immo [ contact ]  [ mentions légales ].